Interview du capitaine du FCR Séniors A

26 décembre 2015 - 13:38

Partie 1 Bilan à mi-saison

 

 

FCR : Un petit mot sur ton arrivée au FCR?  

Adrien Labrousse : Déjà j’ai toujours joué au foot depuis l’âge de 5 ans et puis j’ai arrêté pendant 7 ans car je me suis exilé pour travailler sur Paris et donc j’ai coupé avec le foot pour me mettre sur des sports individuelles avec essentiellement du running : via des courses de 10Km, semi marathon, marathon et trails et j’ai aussi fait de la boxe

Je suis de retour en Charente et donc l’année dernière, je suis venu voir jouer l’équipe à plusieurs reprises la saison dernière et j’ai franchi le cap cette année.

Ce qui m’a plu c’est que le club est bien organisé dans un cadre bien défini par les dirigeants et puis les arguments plus ou moins farfelus de Mathieu Xaves ont fait la différence durant l’été pour que je signe au FCR.

 

 

FCR :Comment se passe la collaboration avec les coachs 

A.L : Déjà ils sont différents physiquement ce qui nous permets nous joueurs de bien les distinguer.

D’un côté, on a un frisé version Valderama en mode exigeant sur pleins d’aspect à la fois tactique et sur l’investissement personnel qu’il demande aux joueurs sur le terrain, et de l’autre un coach rasé de près, version André Agassi qui est lui plus dans le détail et assez pointilleux et qui va intervenir moins, mais qui est capable de voir un élément que personne n’a vu et débattre dessus pour plus qu’on ne fasse cette erreur.

 

La collaboration se passe très bien car ils ont un mangement participatif et sont à l’écoute des joueurs.

Leurs seules défauts être à la fois supporter d’un club d’assurance gouvernés par Chevallier et Laspalès et également le fait d’être aussi mauvais à l’arbitrage des petits jeux aux entrainements que Tapie était bon dans les années 90 pour gagner une coupe d’Europe.

 

3 mots pour les définir?  

A.L : Le duo Nicolas Le Pape et Sébastien Bèchereau sont :

Exigeant : Ils sont intransigeants sur le fait d’être impliqués à la fois aux entrainements et dans les matchs, ils aiment travailler dans une bonne ambiance mais il faut garder un minimum de sérieux.

Compétiteur : Ils n’aiment vraiment pas perdre et savent nous le transmettre.

Empathie : Ils sont à notre écoute sur le fait que les joueurs veulent travailler plus sur un point qu’un autre, ou sur le fait qu’on propose des choses en plus ou qu’on souhaite bosser.

 

 

Que penses-tu du début de saison du FCR?

A.L : Il est plutôt positif et très bon !!!

« Nous avons pris les matchs les uns derrières les autres, nous avons un bon bloc équipe, et nous sommes une bonne bande de copain ». Oups la brigade anti langue de bois vient de me rattraper et le responsable de communication du FCR me tire les oreilles.

 

Redevenons sérieux, nous sommes dans les clous pour jouer la montée, avec 39 points nous sommes meilleurs deuxièmes des poules de 3ieme division et si on en reste la, avec les descentes des clubs de la LCO de CFA2 conjugués a ceux des clubs charentais de PL, nous sommes en positions de monter.

La chasse au FCC est ouverte, ce sont les grands favoris de cette poule, car ils ont une équipe qui a des joueurs plus expérimentés que nous, ils sont invaincus sur cette 1ere partie de saison, ils nous reçoivent chez eux lors de la phase retour, ils sont donc légitimement favoris.

 

Il faut repartir sur les mêmes base que cette 1ere partie saison avec beaucoup d’envie et de sérieux, avoir faim de victoire et la suite sera forcément belle.

 

Un match que tu veux retenir ?  

A.L : Je vais en retenir deux celui du FCC à la maison car on partait un peu dans l’inconnue sur ce match car on avait aucun match de référence sauf celui lors de notre victoire contre Jonzac en coupe du centre ouest qui deuxième en deuxième division.

On a fait un bon match face à un adversaire de qualité et le match nul est logique, ce match nous a permis de nous rendre compte qu’on avait un truc à jouer dans ce championnat et ce match a servi de déclic.

 

Le deuxième est celui de Brossac, pour moi c’est mon match préféré à plusieurs titres dans le sens ou en termes d’engagement, d’investissement, de solidité défensive et d’efficacité devant le but nous nous sommes montrés performant.

Nous avions besoin de nous prouver à nous-mêmes qu’on était capable de gagner chez un prétendant à la montée, c’est chose faite et ce match a fait un bien fou au groupe à mes yeux.

 

 

Un match que tu voudrais oublier?  

A.L : La réponse est facile c’est celui de Salles D’Angles, nous sommes tous passés au travers, un vrai non match face à un adversaire qui a su mettre l’intensité et les ingrédients pour nous battre.

De ce match est ressorti tout de même quelque chose car nous nous sommes dis quelques vérités entre nous et depuis nous n’avons pas perdu, gageons que ce match à oublier était le prémisse d’une très belle saison….

 

 

Comment te sens-tu dans le projet du club ?  

A.L : Je m’y sens plutôt très bien, les dirigeants mettent toutes en œuvre pour que les joueurs se sentent bien dans le club et pour qu’on puisse atteindre les objectifs fixés en début de saison.

Je connaissais déjà beaucoup de joueurs en dehors du terrain ce qui a permis une rapide acclimatation au projet du club.

Les entrainements sont de qualités, le groupe s’entends très bien et vit bien, et on n’hésite pas se dire des choses entre nous quand quelque chose ne va pas.

Tout cela va dans le bon sens des choses, et on a tout en main pour faire grandir le FCR.

 

 

Tu es arrivé en tant que simple joueur, te voilà déjà capitaine ou t'arrêteras-tu ?  

A.L : J’ai signé déjà dans un premier temps pour me prouver a moi-même que je pouvais encore jouer au foot après 7 ans d’absence et j’ai rapidement vu que j’aimais toujours autant la compétition et haïssais la défaite.

Je parle beaucoup trop pour certains, mais en version on ils m’affichent en public en me disant : « oh lala tu parles trop » et en version off : « ils me disent c’est bien tes discours, que te parles sur le terrain, on en a besoin ».

J’aime transmettre mon côté compétiteur, ma hargne aux groupes et aussi aux plus jeunes, c’est le rôle logique d’un « ancien » de le faire, et donc je trouve normal de faire tout ça et c’est assez naturel pour moi car c’est ma personnalité.

Avec ou sans le brassard pour moi ça ne change rien, je resterais toujours comme ça.

Commentaires

Reprise de l'Ecole de Football le mercredi 31 Aout au stade de CLAIX

19 août 2016 11:53 par olivier Reveau

Reprise de l'Ecole de Football le mercredi 31 Aout au stade de CLAIX
Reprise de l'école de Football ECR le mercredi 31 Aout au stade de CLAIX. Accueil de 15h30 à 17h00 pour les enfants nés: en 2011 (U6) en 2010 (U7) en 2009 (U8) en 2008 (U9) Accueil de 17h15 à 19h00 pour les enfants nés: en 2007 (U10) en 2006 (U11) en... Lire la suite